+ N'hésitez pas à passer sur bazzart et voter pour le forum.
+ le flood est ouvert aux non validés, rejoignez-nous.
+ joyeuses fêtes de fin d'année mes mignons.

Partagez
 

 night of the hunter ★ adriel & hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hope Sparrow

✰ MAGIC
✰ SPELLS
› MOTS DITS : 102 › banks : 199
› PSEUDO : April Rain
› AVATAR : Jennifer Lawrence
› CRÉDITS : gentle heart (avatar)
› JOUE SUR MIRII : 24/11/2013
night of the hunter ★ adriel & hope Tumblr_mrhzwtY3Zd1rrw61mo3_250
⊹ ÂGE : Vingt-deux ans.
⊹ STATUT : Célibataire.
⊹ POUVOIR : Sens accrus, force décuplée, et un énorme problème à venir à la prochaine pleine lune.

night of the hunter ★ adriel & hope Empty
MessageSujet: night of the hunter ★ adriel & hope   night of the hunter ★ adriel & hope EmptyJeu 5 Déc - 21:08

La musique était assourdissante. Du moins, c’était ce qui semblait à Hope. Le battement des basses résonnait partout, frappant jusque dans sa cage thoracique un rythme qui lui donnait la nausée, qui éveillait un véritable marteau-piqueur dans ses tempes, qui lui vrillait les tympans. En entrant dans ce bar, elle avait eu immédiatement le cœur au bord des lèvres et elle était ressortie dare-dare, incapable de faire face. Mais elle était rentrée à nouveau quelques instants plus tard, résolue à ne pas se laisser intimider par quelque chose d’aussi futile qu’une musique un peu trop forte. Hope savait pourtant que les décibels n’étaient pas si élevés, les gens autour d’elle parvenaient très bien à converser entre eux et personne ne semblait être gêné. A pars elle. Elle se sentait comme un animal pris au piège d’une cage très bruyante, et particulièrement menaçante. Un bar, rien que ça. Un bar lui faisait désormais aussi peur qu’un piège mortel. C’était à se plier de rire, mais Hope avait perdu son envie de rire depuis des jours. Elle connaissait ces symptômes, et leur signification seule suffisait à lui donner envie de pleurer, s’ils n’étaient pas déjà assez désagréables en eux-mêmes. Mais pleurer n’aurait rien résolu du tout, n’est-ce pas ? Ce dont elle avait besoin, c’était d’une solution, ou du moins de quelque chose qui la sauve temporairement, puisqu’il était impossible de trouver une véritable échappatoire à ce problème insoluble. Elle voulait une couverture à défaut d’aide, et elle la trouverait ici, dans ce bar où la musique rugissait dans ses oreilles, où l’odeur de l’alcool semblait presque suffire à lui faire tourner la tête. Ce n’était pas l’oubli dans la surdité qu’elle recherchait, ni même l’inconscience que lui apporterait – peut-être – l’alcool. Elle voulait le barman. « Un whisky s’il vous plaît ! » Mais en attendant, elle se contenterait de l’alcool. Elle s’installa au bar, se perchant sur un tabouret en offrant son plus beau sourire à l’homme derrière le comptoir. Bien qu’elle n’ait plus usé de ses charmes depuis un bout de temps, et que ce jeu-là n’avait jamais été un de ses favoris, elle savait encore très bien comment attirer l’attention d’un membre du sexe opposé. Elle était seule, elle avait mis une robe qui ne cachait rien de ses formes plantureuses, et elle était prête à tout pour que les regards se posent sur elle. Pour qu’un regard en particulier se pose sur elle.

La soirée promettait d’être longue, à jouer à la greluche qui minaudait sans vergogne tout en sirotant les verres qui défilaient devant elle, mais Hope avait appris à développer sa patience pour certaines choses, et elle s’enjoignit de ne pas quitter le bar malgré l’envie qui grandissait d’heures en heures. Elle avait déjà réalisé des planques qui avaient duré bien plus longtemps que ça, et qui, il fallait bien l’avouer, avaient été bien plus inconfortables que ça. Ce soir, elle était au chaud, les hommes défilaient devant elle pour bavarder et tenter leur chance sans qu’elle ne leur en laisse aucune, elle était bien installée sur son tabouret. Il suffisait d’attendre, sans perdre de vue son barman, et surtout, sans oublier de lui lancer de temps en temps des sourires en coin. Celui-là, elle le voulait, elle l’aurait. Cela faisait deux semaines qu’elle le suivait, qu’elle amassait la moindre information à son sujet, qu’elle récoltait tout ce qui pourrait se révéler utile sur ses habitudes et sa vie. Elle avait fait le tour de la question et elle était absolument sûre d’elle ce soir, aussi sûre qu’elle puisse l’être dans des circonstances pareilles. C’était ce soir qu’elle obtiendrait de lui ce qu’elle voulait, elle ne pouvait plus faire machine arrière. Mais elle n’avait pas l’intention de reculer. Quand enfin, l’heure bénie de la fermeture de l’établissement arriva, elle s’esquiva avant que les lumières ne s’éteignent pour de bon, et retrouva le froid mordant de la nuit. Elle ferma son manteau soigneusement, palpa d’un geste machinal ce qui se trouvait au fond de ses poches, et elle fit le tour du bar pour s’installer dans une ruelle, à quelques dizaines de mètres de la sortie de service. Si son humeur avait été détendue, presque joueuse pendant tout le temps où elle était restée dans le bar à boire au milieu de ces inconnus, cette légèreté s’était effacée au profit d’une sensation bien moins agréable. Son estomac s’était serré, ses muscles étaient bandés. Elle avait beau prendre une attitude désinvolte – si par hasard quelqu’un venait à passer devant elle, ce qui était peu probable vu l’heure tardive – ce n’était qu’une apparence. Elle était plus tendue que la corde d’un arc, et malgré tous les efforts qu’elle pouvait faire, elle ne parvenait pas à calmer ses nerfs. Cette appréhension était normale, mais elle ne l’aiderait pas le moins du monde. Hope avait besoin de toutes ses facultés à présent, et il n’était pas question d’être trop nerveuse. Elle ne pouvait pas échouer. Il y eu soudain un bruit de pas, et  Hope sortit de sa poche un téléphone où elle commença à pianoter en attendant que la personne passe devant elle, sans lui jeter le moindre coup d’œil. C’était un des barmans, mais ce n’était pas celui qui l’intéressait. Celui-ci était blond, petit et musclé, loin de ressembler à l’homme qu’elle attendait. Mais surtout, il était totalement humain, et était donc absolument sans intérêt pour ce soir. Hope enfonça à nouveau son téléphone dans sa poche quand l’homme eut disparu au coin de la rue, et elle inspira profondément. Elle compta jusqu’à dix, puis jusqu’à vingt, son anxiété augmentant à chaque chiffre supplémentaire. Etait-il possible qu’elle ait laissé filer sa cible ? Elle se sentait tellement bête à cette idée qu’elle préféra se laisser le bénéfice du doute. Elle pouvait rester à attendre dans cette rue toute la nuit s’il le fallait, mais elle ne pouvait pas envisager de repartir sans le barman. Mais un nouveau bruit de pas retentit dans la ruelle vide, et Hope sentit une étincelle d’espoir jaillir en elle. Sa vie dépendait de ce simple petit bruit. Et quand le barman, son barman apparut dans la rue, un sourire éclaira le visage de la jeune femme. Elle plongea la main dans la poche de son manteau et s’avança vers l’homme. « Adriel Ainsworth ? » Elle était presque heureuse de le voir, et cela se répercutait dans son ton, dans sa façon de l’interpeller. Elle sonnait exactement comme la fille qui lui avait glissé des œillades toute la soirée et qui espérait maintenant pouvoir rentrer avec lui pour terminer la nuit en beauté … Hope s’approcha jusqu’à ne plus être qu’à un pas de lui. Elle observa son visage une fraction de seconde, son sourire candide toujours plaqué aux lèvres. Puis elle sortit son poignard de sa poche, se glissa dans son dos, enroula son bras autour du cou du barman et plaqua sa lame contre sa gorge, tout ça en un mouvement fluide, parfaitement calculé et perfectionné en des années d’entraînement. « Tu te débats, et Naela sera morte avant le lever du soleil. » Lui souffla-t-elle à l’oreille avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, qu’il ne puisse dire quoi que ce soit. Une mise en garde qui était loin d’être feinte, et qu’elle espérait être suffisante. « J’ai quelques petites choses à voir avec toi, loup-garou, et je préfèrerais que tu te tiennes tranquille. » Sa voix n’avait plus rien de la fille enjouée. Elle était une chasseuse, dangereuse et imprévisible. Elle n’avait jamais vraiment aimé ça, mais ce soir, c’était presque jouissif. Mieux valait être une chasseuse qu’une saleté de monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livewiththemagic.forumactif.org/t129-hope-see-who-i-am http://livewiththemagic.forumactif.org/t83-hope-beautiful-on-the-outside-decayed-deeply-within

Adriel J. Ainsworth

✰ MAGIC
✰ SPELLS
› MOTS DITS : 22 › banks : 43
› PSEUDO : j!han
› AVATAR : shiloh fernadez
› CRÉDITS : + riverdell (avatar) + tumblr (gifs)
› JOUE SUR MIRII : 28/11/2013
night of the hunter ★ adriel & hope Tumblr_mlz43jB7yh1s0xfbmo1_r1_500
⊹ ÂGE : vingt-six ans
⊹ STATUT : célibataire
⊹ POUVOIR : c'est un loup-garou, il a les sens accrus et une force plus développée que la moyenne, et un sourci de fourrure une fois par mois.

night of the hunter ★ adriel & hope Empty
MessageSujet: Re: night of the hunter ★ adriel & hope   night of the hunter ★ adriel & hope EmptyVen 6 Déc - 20:28

« A demain Adriel ! » D'un simple mouvement de la main, le jeune homme se contenta de saluer le dernier collègue de travail resté sur place pour l'aider à tout ranger. Il lui restait encore deux ou trois choses à remettre à sa place avant de partir définitivement et de considérer que sa nuit de travail était terminée. Il jeta un coup d’œil à sa montre avant de soupirer légèrement. La soirée avait été drôlement longue, du moins, c'est ce dont il avait l'impression et les courbatures qui l'élançaient le long de sa nuque en étaient les premiers témoins. Après encore quelques minutes supplémentaires, il finit par se rendre au vestiaire pour enfiler sa veste, récupérer ses clés et son porte-feuille puis il sortit finalement par la porte de service réservée aux employés du club. Une fois dehors, il referma la porte à clé, vérifiant avec minutie qu'elle était bien verrouillée pour éviter les problèmes le lendemain. Il s'engagea alors dans la ruelle avant de bifurquer dans la suivante pour prendre le chemin de chez lui. Il rentrait toujours à pieds, en toutes circonstances et de toute manière, il aurait eu du mal à trouver le moindre transport en commun au beau milieu de la nuit. La Nouvelle-Orléans n'était pas New-York où les taxis roulaient à profusion dans les rues et où il était juste question de lever le bras pour en trouver un. Il ne possédait pas de voiture, il n'en avait jamais vu l'intérêt. La ville était plutôt petite et même s'il était fatigué après chaque service au bar, il finissait de s'épuiser en marchant et il dormait ainsi beaucoup mieux par la suite. Il avait jusqu'au lendemain soir pour récupérer, et il était plutôt satisfait de sa vie. Il travaillait la nuit essentiellement, ce qui lui apportait une vie plus décalée que la plupart des gens mais il s'en fichait. La seule chose qui l'attristait était qu'il ne voyait pas sa sœur aussi souvent qu'il l'aurait voulu. Mains dans les poches, le col de sa veste relevé pour se protéger de l'air frais de la nuit et le pas traînant, Adriel était bien loin d'être sur ses gardes. Il était rapide et fort, il n'avait pas grand chose à craindre et il se fichait pas mal du danger en réalité, il lui arrivait de le provoquer alors ce n'était pas la faible lumière des lampadaires dans les ruelles ou le silence inquiétant qui allait lui donner la chair de poule. Le froid en revanche, c'était déjà plus certain. Il avançait lentement mais il ne s'attendait certainement à être interpellé, encore moins par une voix féminine. « Adriel Ainsworth ? » Il releva la tête en fronçant les sourcils. Il n'était pas un parfait inconnu à la Nouvelle-Orléans mais il avait l'habitude de connaître ceux qui connaissaient son nom mais un bref coup d'oeil à la jeune femme qui lui faisait face lui indiquait qu'il ne la connaissait absolument pas. Ou du moins, il ne la connaissait pas avant qu'elle ne s’assoit au bar du club pour commander à boire et jusqu'à ce qu'elle ne le lâche pas des yeux de la soirée. Adriel n'était pas aveugle, en bon vivant, il ne refusait jamais une œillade avec une belle jeune femme, il était sociable, souriant, aguicheur et charmeur et il ne se privait de rien, jamais. Il appréciait les femmes et elles le lui rendaient bien alors quand une demoiselle le regardait avec insistance, il avait de quoi se faire des films. Mais cette même femme avait disparu peu de temps avant la fermeture et il avait finalement oublié qu'elle avait été là ce soir, si ce n'était pas elle, ce serait une autre le lendemain. Il n'était pas mécontent de rentrer seul, il était fatigué et avait enchaîné plusieurs services cette semaine, il avait besoin de repos et il le savait. Il regarda la jeune femme approcher de lui, souriante et visiblement prête à terminer la soirée de manière agréable et il l'accueillit avec un sourire en coin. Il n'était qu'un homme après tout. « Je n'ai pas la chance de vous connaître. » Mais ça ne saurait tarder si elle en avait envie, ce qui ne serait pas pour lui déplaire. La jeune femme n'était pas désagréable à regarder mais quelque chose dans son sourire lui semblait bizarre, si bien qu'il ne fit aucun commentaire à sa sauce et n'engagea pas tout de suite les hostilités en matière de sous-entendus. Et il eut parfaitement raison. Il ne sut pas vraiment si c'était dû à la fatigue accumulée ou le fait qu'il ne voyait aucun danger aux environs ou simplement parce qu'il n'avait aucune raison de se méfier d'une jeune femme au visage innocent, en tout cas, il n'eut pas un seul mouvement d'esquive lorsqu'elle se glissa dans son dos pour lui plaquer une lame contre la gorge, un bras autour de son cou. Il se tendit immédiatement et tous ses muscles se contractèrent, il allait la déloger de là et très rapidement. Mais sa force n'était pas celle d'une femme normale, même s'il allait lui montrer qu'elle ne rivalisait pas avec lui. Il donna un léger coup d'épaule lorsqu'elle reprit la parole. « Tu te débats, et Naela sera morte avant le lever du soleil. » Ses mots lui firent l'effet d'une douche glacée et tout son corps se figea, crispé au possible, voilà une situation qui ne lui plaisait pas.

Il sentait la fraîcheur de la lame contre sa peau et le corps ferme de la jeune femme contre son dos et il eut envie de l'envoyer valser à l'autre bout de la rue pour lui apprendre les bonnes manières mais ses mots avaient fait mouche et avait trouvé une oreille attentive. Tout ce qui concernait sa sœur le rendait parfaitement irrationnel. « J’ai quelques petites choses à voir avec toi, loup-garou, et je préfèrerais que tu te tiennes tranquille. » Elle savait ce qu'il était, ce qui pouvait expliquer sa force accrue. Elle était peut-être un loup-garou elle aussi mais il ne le saurait pas en restant devant elle de cette façon. Même en la regardant, il ne pourrait pas jurer qu'elle en était un, il ne pouvait être sûr de rien, il ne la reconnaissait pas, elle ne faisait pas partie des familles traditionalistes qu'il avait rencontré au cours des années grâce à ses parents, ou à cause de son père. Elle ne pouvait être un vampire, ou alors, elle avait un goût pour le suicide puisque sa morsure pouvait être fatal à ces créatures et qu'une fois transformé, il pouvait retrouver un vampire et lui faire payer ses petits jeux avec lui. Une sorcière n'aurait pas eu ce comportement, il n'avait pas d'ennemis en ville, pas de femmes en tout cas. Mais elle avait mis son statut de loup en avant, ce devait avoir un rapport avec la magie ou il ne comprenait plus rien. Il eut un rire de dérision, parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire que rire de la situation. Il se sentait tellement stupide que rire de lui-même lui semblait être un incroyable soulagement. « Si tu avais envie de discuter, il suffisait de le dire, ce n'est pas ce que font les personnes civilisées ? » Demanda-t-il, ironique, où diable avait-elle appris les bonnes manières ? Menacer quelqu'un d'un couteau et porter malheur sur la tête d'un membre de sa famille n'était définitivement pas une bonne stratégie. « Et si ce sont les loups-garou qui t'excitent ma belle, il va falloir en trouver un autre, je suis pas branché couteaux. » Il déglutit néanmoins parce qu'il était plus grand qu'elle et que la position était inconfortable et surtout qu'il ne cessait de gigoter dans tous les sens et qu'il sentait un peu plus la lame de son couteau à chaque fois, ce qui eut le don de l'agacer plus qu'il ne l'était déjà. Il finit par perdre son sourire et tout rire s'éteint en lui, il était en colère à présent et il n'allait pas se priver pour lui en faire part.  « Allez, éloignes ta lame, cesses de menacer ma sœur et alors, peut-être que je consentirais à t'écouter, si ce que tu as à dire est intéressant. Tu pourrais d'ailleurs commencer par me dire comment tu me connais. » Il détestait être ainsi menacé mais le fait qu'elle ait impliqué sa sœur lui faisait froid dans le dos. Après des années à vouloir la protéger, des années à vouloir la retrouver, voilà qu'on la menaçait sans vergogne, cette femme ne savait pas encore à qui elle se frottait réellement. Et il était curieux de savoir comment elle en avait appris à son sujet alors que lui ne la connaissait absolument pas. Si elle était une amie d'un ami, elle s'était bien planqué jusque là et il ne se souvenait pas l'avoir vu avant ce soir. Il oubliait vite les visages mais pas à ce point. Sauf si justement, il l'avait rencontré des années auparavant mais cela lui semblait tout de même un peu gros. Il ne trouvait aucune explication logique à son comportement menaçant, il n'avait rien fait qui justifie ce genre d'attitude, il n'était pas un loup-garou dangereux, il se tenait tranquille et maîtrisait ses transformations, il ne voyait pas pourquoi on viendrait lui chercher des noises. Le comportement de la jeune femme était irrationnel. Il avait juste envie qu'elle le lâche pour l'instant et il ne devrait pas s'écouler beaucoup de temps avant qu'il ne s'énerve, même si elle menaçait sa sœur, ses instincts s’accommodaient très mal de la situation. Il était un loup, un dominateur, il avait du mal à supporter la position et il ne tenait pas vraiment en place ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hope Sparrow

✰ MAGIC
✰ SPELLS
› MOTS DITS : 102 › banks : 199
› PSEUDO : April Rain
› AVATAR : Jennifer Lawrence
› CRÉDITS : gentle heart (avatar)
› JOUE SUR MIRII : 24/11/2013
night of the hunter ★ adriel & hope Tumblr_mrhzwtY3Zd1rrw61mo3_250
⊹ ÂGE : Vingt-deux ans.
⊹ STATUT : Célibataire.
⊹ POUVOIR : Sens accrus, force décuplée, et un énorme problème à venir à la prochaine pleine lune.

night of the hunter ★ adriel & hope Empty
MessageSujet: Re: night of the hunter ★ adriel & hope   night of the hunter ★ adriel & hope EmptySam 21 Déc - 19:20

« Je n'ai pas la chance de vous connaître. » Ils ne se connaissaient pas, non. Adriel pouvait creuser autant que possible dans sa mémoire, Hope n’y était jamais apparue, leurs existences venant tout juste de se croiser. Sans doute pour le pire, étant donné que Hope avait déjà glissé un couteau sous sa gorge, prête à le saigner sans hésiter s’il montrait le moindre signe de rébellion. Il ne le fit pas. Le barman avait esquissé un mouvement pour la repousser, et Hope ne doutait pas un seul instant qu’il était prêt à mettre tous ses avantages lycanthrope de son côté pour détruire la menace qu’elle représentait, mais le nom de sa sœur, jeté à dessein dans son oreille, eut l’effet escompté. Adriel se figea et Hope sut qu’elle avait à présent toute son attention. Elle n’aimait pas menacer ainsi des innocents : la petite dernière Ainsworth était sans doute la seule de la famille à ne pas avoir de sang sur les mains, elle était encore pure, et devait surtout être préservée de la malédiction qui pesait sur sa tête. En temps normal, Hope aurait préféré veiller sur elle plutôt que menacer sa vie. Et elle comprenait on ne peut mieux qu’Adriel ait d’incroyables réflexes de protection envers elle. Mais Hope était désespérée, et elle n’avait pas trouvé de meilleure solution que celle qu’elle était en train de mettre en place ce soir. Naela serait un dommage collatéral uniquement si les choses se passaient mal, et Hope espérait que cela n’irait pas jusque là. Mais c’était possible, et en bonne chasseuse, elle avait pris les dispositions nécessaires : avant de partir pour le bar, elle avait donné rendez-vous à son père à six heure du matin. Si elle ne se montrait pas à l’heure dite, son père y verrait immédiatement un mauvais signe, et se précipiterait chez elle, pour trouver, bien en évidence, un mot désignant Naela Ainsworth comme la responsable de la disparition de Hope. Connaissant son père et son histoire passée, Hope savait que la jeune fille n’avait aucune chance de s’en sortir s’il décidait de la traquer. Mais encore une fois, elle veillerait à ce que les choses n’aillent pas jusque là. Si Adriel coopérait, elle serait au rendez-vous avec son père dans quelques heures, et Naela serait sauve … Jusqu’à la prochaine fois. Cette histoire ne s’arrêterait pas cette nuit, quoi qu’il arrive.

Adriel se mit soudain à rire, ce que Hope trouva un brin déplacé, mais après tout, c’était lui qui était en mauvaise posture, s’il voulait prendre ça du bon côté, ça le regardait. Elle ne savait pas s’il riait d’elle – elle allait lui faire passer l’envie de se moquer – ou de lui-même – il avait été assez stupide pour se faire avoir par une fille. Elle n’était pas encore familière avec sa façon de penser, sans doute qu’elle finirait tant bien que mal par le devenir, et finalement, elle se fichait bien de connaître la raison de cette soudaine hilarité. Pour l’instant, elle resta sur ses gardes, sa lame encore plaquée contre sa gorge, son bras fermement serré autour de son cou. Il pouvait rire, mais elle ne lui accordait pas grand-chose d’autre. « Si tu avais envie de discuter, il suffisait de le dire, ce n'est pas ce que font les personnes civilisées ? » Cette fois, ce fut à Hope de se mettre à rire. Il ne manquait pas d’air ! Elle s’était bien attendue à ce qu’il soit une forte tête, mais le vivre pour de bon, c’était autre chose. « Il y a certains sujets qu’on ne peut pas aborder de manière civile. » Répondit-elle simplement, en ayant retenu la remarque insultante qu’elle avait bien faillit ajouter par-derrière. Mais il était bien assez furieux contre elle comme ça, elle n’avait pas besoin de le rabaisser davantage. Le but était tout de même qu’ils finissent par discuter de manière civilisée, comme il le disait si bien, et non pas de s’entre-tuer sauvagement comme des bêtes. « Et si ce sont les loups-garous qui t'excitent ma belle, il va falloir en trouver un autre, je suis pas branché couteaux. » Cette fois, Hope leva les yeux au ciel sans répondre. L’ironie, ça allait bien cinq minutes, mais elle n’était pas là pour ça. « Allez, éloignes ta lame, cesses de menacer ma sœur et alors, peut-être que je consentirais à t'écouter, si ce que tu as à dire est intéressant. Tu pourrais d'ailleurs commencer par me dire comment tu me connais. » Hope poussa un petit soupir, et s’éloigna d’Adriel, reprenant sa place devant lui. Elle n’avait pas eu l’intention de le menacer éternellement, ils ne pouvaient de toute façon pas discuter si elle se tenait derrière lui. Elle avait besoin de toute son attention, et personne ne pouvait être complètement attentif avec un couteau sous la gorge. « Si tu préfères … Mais la menace sur ta sœur tiens toujours. Je n’ai rien contre elle personnellement, mais c’est la condition pour que tu sois gentil. » Elle ajouta un petit sourire un peu moqueur en prononçant le dernier mot, bien consciente de l’incongruité de cette évocation. Adriel ne serait plus jamais gentil avec elle, mais elle n’avait pas besoin de sa gentillesse, juste de sa coopération. « Et je suis très douée au lancer de couteau. » Ajouta-t-elle finalement, pour lui enlever toute envie de fuite, bien qu’elle doutât que la fuite soit une de ses options. Son arme bien en vue, elle entreprit alors de répondre aux questions qu’il avait posées. « Famille Ainsworth, loups-garous de pères en fils et filles, longue lignée qui remonte sans doute à la création des lycanthropes. Adriel Ainsworth, transformé très jeune, maîtrise très bien ses transformations. Naela Ainsworth, encore épargnée par le fléau familial, surprotégée par son frère aîné qui veut lui éviter le calvaire qu’il vit depuis des années. » Enonça-t-elle, les mains derrière le dos comme si elle récitait une poésie apprise pour l’occasion, à la différence qu’elle avait l’air très sérieux, et que le sujet abordé était loin d’être un cas d’école. Elle était sûre d’elle, avançait comme en terrain conquis, alors que c’était loin d’être le cas. Mais elle avait appris très tôt qu’il valait mieux se comporter comme une gagnante plutôt que de dévoiler la moindre faille dans son armure. Il y avait énormément de choses qu’elle ignorait des Ainsworth, son enquête avait été difficile et plusieurs zones d’ombres restaient encore à dévoiler, mais Adriel n’avait pas besoin de le savoir. De plus, elle possédait suffisamment de données pour agir – elle n’avait de toute façon plus assez de temps devant elle. Elle devait jouer avec les cartes qu’elle avait en sa possession, et bluffer pour le reste, comme elle le faisait depuis des années. Adriel devait croire qu’elle le tenait à sa merci, et c’est pour cette raison qu’elle bavardait autant. « Ca, c’était pour ta famille. La mienne aussi aime conserver les traditions de générations en générations. Une idée de notre petite passion ? » Elle désigna d’un mouvement négligent le couteau entre ses mains, puis reprit avant qu’il ne puisse parler. « Nous sommes chasseurs, et ce depuis des siècles. Chasseurs de loups-garous, de vampires, de sorcières, de tout ce petit monde que tu dois bien connaître. » Elle fit une nouvelle pause, qui ne dura que quelques instants, mais qui lui sembla bien plus long. Elle devait maintenant lui donner la raison de cette agression, exprimer à voix haute ce qu’elle refoulait depuis des semaines. « Et moi, je vais devenir la principale cible de ma famille dès la prochaine pleine lune. A moins que toi, loup-garou aguerri, ne m’aide à camoufler mes transformations. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livewiththemagic.forumactif.org/t129-hope-see-who-i-am http://livewiththemagic.forumactif.org/t83-hope-beautiful-on-the-outside-decayed-deeply-within


Contenu sponsorisé
✰ MAGIC
✰ SPELLS

night of the hunter ★ adriel & hope Empty
MessageSujet: Re: night of the hunter ★ adriel & hope   night of the hunter ★ adriel & hope Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

night of the hunter ★ adriel & hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Paris by night] Manuela de la Vega + Elise de Rochebrune
» Helena Suzanns (Xtrem Zombie Hunter)
» Lazy confessions, crazy intentions | Adriel
» Vampire , la mascarade : Chicago by night by Yamini
» Night Lords legion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEW ORLEANS :: french quarter :: long jazz club-